Pourquoi ce bateau ?

Changer de bateau dans la vie d'un marin n'est pas chose facile. Il faut avoir une grandre confiance dans la bateau sur lequel on navigue surtout si l'on fait du solo ce qui est parfois mon cas. Parfois le feeling ne passe pas avec un bateau, et puis d'autres fois le feeling passe tout de suite. Ce fier à son instinct peut être un bon début pour la confiance, mais il faudra du temps pour qu'elle s'affirme même si le navire est bon.

De toute manière en terme de navire surtout et encore plus quand on parle de multicoques les formes et caractéristiques du bateau sont primordiales pour pouvoir affronter les mers les plus hostiles. La qualité du dessin est donc fondamentale. Et pour le prochain jouet, je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas comme bateau. Il est temps d'établir un cahier des charges pour ce nouveau programme. Un bon bateau est un bateau qui correspond au cahier des charges qui lui même doit répondre au programme. Mais quel est le programme au fait ?

Le programmeDemandez le programme

Le programme du futur multicoque est assez réduit :

  • Navigation à la journée en famille à six
  • Navigation en week-end en amoureux
  • Navigation en semi hauturier en solo (traversée de la Manche, navigation dans le raz Blanchard, raz de Barfleur)
  • Peu de ports, beaucoup de mouillages

Le cahier des charges

Pour que ce nouveau multicoque réponde à ce programme, la rédaction du cahier des charges était assez simple mais précis :

  • Une couchette double = demande de mon équipière de choc, son seul et unique critère, pour pouvoir reposer son dos après les navigations.
  • Les flotteurs volumineux = une des caractéristiques essentielles pour limiter les risques de chavirages
  • Volume des flotteurs répartis assez en avant pour limiter les risques de sancir (se retourner par l'avant qui le reisque le plus important en multi)
  • Des bras fixes = c'est la seule condition pour avoir des flotteurs de belles dimenions. Les trimarans repliables apportent de gros avantages pour trouver une place de port ou limiter le coût de cette prestation. Seulement pour limiter la largeur une fois repliée, les flotteurs doivent rester de dimensions réduites. Ca n'en fait pas de mauvais bateaux, mais les trimarans avec des gros flotteurs seront plus marins et plus rapides dans la brise. Les bras fixes apportent également plus de rigidité et moins de poids. Donc sauf à avoir une place au port pour un monocoque (ce qui n'est pas mon cas), un trimaran à bras fixe sera toujours supérieur à un tri repliable.
  • Dimensions entre 7 et 9 mètres : assez grand pour pouvoir traverser la Manche sans stress, et pas trop gros pour ne pas avoir de trop grosses dépenses et trop d'entretien à bord
  • Bateau échouable : ma place de port est dans un port d'échouage
  • Confortable au mouillage
  • Budget 45 000€ max : prix bateau + travaux et dépenses, on peut un peu depasser si gros coup de coeur

Les bateaux qui correspondent au cahier des charges :

Etant en veille depuis de nombreuses années sur la vente des multicoques en France et en Europe, j'avais une bonne idée des bateaux qui pouvaient correspondre et plaire à l'équipage.

Ci joint la liste des bateaux en vente, ou potentiellement en vente au moment de la vente de Samla Lélé. Ils sont affichès par ordre alphabétique et non par ordre de préférence :

Bepox 333 - Taillé pour le large

Desinné par David Réard, ce trimaran est destiné à naviguer en haute mer. Des flotteurs volumineux, un gréement de belles dimensions, des lignes tendues, préfigurent des performances interressantes et des qualités nautiques indéniables.

Caractéristiques

Bepox 333Longueur :  10 mètres
Largeur :  8,4mètres

Poids annoncé : 2T5

Voilure :

GV : 44 m²
Foc : 27 m²
Spi : 95 m²

Aménagements :

  • Hauteur sous barrots importante
  • Couchette simple l'avant
  • Deux bannette dans le carré
  • Couchette double arrière
  • Kichenette
  • Table à carte

Plus Capacités nautiques au dessus de la moyenne

Plus Volume interressant

 

Moins Prix de vente

Moins Gros bateau

Moins Vendu avant la vente du cata

Avis :

Le Bepox est un gros trimaran, marin et rapide. Ce bateau a des atouts, mais il est plus taillé pour le large que pour les ballades à la journée. Le budget était au dessus du budget prévisionnel et même avec une bonne négociation, je pense qu'il ne serait pas rentré dans le budget. De toute manière il a été vendu avec notre cata.

Dazcat 9.2

Avoir un Dazcat, c'est l'assurance d'avoir un multicoque bien construit, marin et rapide. Le prix demandé est au dessus du budget, mais le bateau est en vente depuis un moment, une négociation est peut être envisagable.

Caractéristiques

Dazcat 9 2Longueur : 9.2 mètres
Largeur : 6.34 mètres

Poids mesuré : 1T820

Voilure :

GV : 56 m²
Foc : ?? m²
Spi : ?? m²

Aménagements :

  • 1 couchette double par coque
  • 1 couchette simple par coque
  • Kichenette
  • Table à carte

Plus Qualité de construction

Plus Bateau marin et rapide

Plus Surface extérieure

Moins Budget

Moins Pas de carré à l'intérieur

Avis :

L'absence de carré dans le bateau le sort aussitôt des prétendants. En naviguant dans nos contrées parfois froides et humides, manger au chaud est indispensable pour reprendre des forces après une navigation difficile.

Ninja 8 - Le haut de gamme

Ce bateau dessiné par Gérard Chenu a été construit par un des meilleurs constructeurs de multicoque d'Europe, le chantier Dazcat, celui de Daren Newton. Avec ses dérives asymétriques dans les flotteurs, ce trimaran offre un volume intérieur très intéressant.

Caractéristiques

Ninja 8Longueur : 8 mètres
Largeur : 6.3 mètres

Poids mesuré: 1T3

Voilure :

GV : 28 m²
Foc : 14 m²
Spi : 64 m²

Aménagements :

  • Hauteur sous barrots 1m96
  • Couchette double en V à l'avant
  • Carré transformable en couchette double
  • Couchette simple sur arrière bâbord
  • Kitchenette

Plus Capacités à remonter au près

Plus Contruction haut de gamme

Plus Volume et aménagements intérieurs

Moins Prix de vente

Moins Volume avant des flotteurs limité (même si ce n'est qu'une impression)

Avis :

J'ai eu la chance de naviguer sur ce bateau lors de la prise en main de ce bateau par le précédent propriétaire. J'ai pu constater les vitesses interressantes facilement atteintent par ce bateau. En revanche, je n'ai pas trop aimé cette sensation d'un bateau qui navigue sur le nez. Ce n'est surement qu'une impression dû aux flotteurs dont le franc bord diminue prés des étraves. En conditions musclées, je trouve que les étraves s'enfoncent plus que sur d'autre trimaran. En revanche l'arrière des flotteurs beaucoup moins. Ce n'est sûrement qu'une sensation à laquelle je me serai habitué.

Le bateau qui était en état presque neuf, et avait un prix de vente trop élevé pour le nouveau projet.

Vidéo réalisée par votre serviteur lors du convoyage retour d'angleterre (Falmouth-Cherbourg). Lien Vidéo

Patefol - Plan Kergomar

Trimaran imaginé, dessiné et construit par Denis Kergomar. Denis est un architecte talentueux avec des bateaux toujours plein d'idée et anti-conformiste. Ce trimaran propose un intérieur fort intéressant avec des hublots surprenant dans le carrée qui donne beaucoup de lumière et une bonne impression de volume.

Pour éviter d'être en procès avec Farrier, Denis à chercher à créer son propose système de repliage. Si le système fonctionne. Je le trouve un peu compliqué et lourd.

Caractéristiques

PatfolLongueur : 8 mètres
Largeur : 6.3 mètres

Poids annoncé : 1T450

Voilure :

GV : ?? m²
Foc : ?? m²
Spi : ?? m²

Aménagements :

  • Couchette double en V à l'avant
  • Couchette double sous le cockpit
  • Carré tout en arrondi
  • Kitchenette

Plus Volume intérieur interressant

Plus Disposition intérieure intéressante

Plus Budget

MoinsSystéme de repliage mode shadock (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué)

Moins Volume des flotteurs limité

Avis :

Il ressort de ce bateau une vraie intelligence et une vraie recherche de solution innovante comme on le retrouve sur les bateaux de Denis. Je trouve les flotteurs manque de volume, mais les flotteurs ne pouvaient avoir plus de volume pour être compatible avec le système de repliage. N'ayant pas besoin d'un trimaran repliable, le système de repliage devient un inconvénient pour moi car celui est lourd et encombrant.

Pulsar 26 - Le vieux fantasme

Ca fait plus de 15 ans que je regarde le Pulsar 26 de près. A l'époque, je voulais traverser l'atlantique  en solo sur ce bateau. Mais le budget n'avait pas été trouvé.

Ce bateau est rapide, marin, solide, une valeur sûre..

Caractéristiques

Pulsar 26Longueur : 8 mètres
Largeur : 6.5 mètres

Poids annoncé : 1T2

Voilure :

GV : 35m²
Foc : 16m²
Spi : 64m²

Aménagements :

  • Hauteur sous barrots 1m75
  • Couchette double en V à l'avant
  • Carré transformable en couchette double
  • Kichenette
  • Table à carte

Plus  Capacités nautiques

Plus  Vitesse à toutes les allures

Plus  Volume intérieur

Moins  Accéssibilité couchette avant

Moins Hauteur sous barrots inférieure à ma taille, donc je ne tiens pas debout

Avis :

Ce bateau est un super trimaran, qui ne vieilli pas vraiment. Il reste d'actualité malgré sa conception qui a plusieurs années. Les qualités nautiques sont indéniables, tout comme sa vitesse.

Il a au final la deuxiéme place sur le podium. Sans Olibrius, c'est sur ce bateau que nous aurions mis notre dévolu. Mais deux points m'ont bloqué, l'accès à la couchette avant, pas très simple et le dièdre des flotteurs qui fait qu'au mouillage avec du clapot, le bateau se dandine d'un flotteurs sur l'autre, rendant la vie désagréable.

Raider 302 - Le bolide

Ce catamaran survitaminé et surper équipé est le choix idéal pour la vitesse et  les sensations.

Caractéristiques

Raider 302Longueur : 9.2 mètres
Largeur : 6.1 mètres

Poids annoncé: 1T2

Voilure :

GV : 39 m²
Foc : 16 m²
Spi : 90 m²

Aménagements :

  • 1 Couchette double et 1 simple par coque
  • Kichenette dans une des coques

Plus Vitesse éxeptionnelle à toutes les allures

Plus Construction haut de gamme

Plus Espace extérieur

Moins Vendu avec notre cata

Moins Deux volumes interieurs non communiquants

Moins Couchettes doubles etroites et peu accessibles

Avis :

Le bateau s'est vendu avant Samba Lélé. Une visite aurait put être interressante, mais peut être un choix extrême.

Sirius 31 - Le plus luxieux

Grand frère d'Olibirus, le sirius 31 sort du même chantier. On reconnait bien les formes générales d'olibirus et le coup de crayon d'Eric Magré et de Philippe Rivière. Ce bateau n'a presque pas navigué moins de 3 semaines et n'est pas encore homologué. Quelques travaux à finaliser.

Caractéristiques

Sirius 31Longueur : 9.95 mètres
Largeur : 6.4 mètres

Poids annoncé: ???

Voilure :

GV : 44 m²
Foc : 16 m²
Spi : 60 m²

Aménagements :

  • Couchette double arrière
  • Couchette double avant
  • Kitchenette
  • Carré avec petite table

 

Plus Grand confort intérieur

Plus Construction haut de gamme

Moins Bateau plus gros que prévu

Moins Pas encore homologué

Moins Encore des travaux à finaliser

Avis :

Ce bateau est fort interressant, mais les travaux à finaliser et l'homologation à faire passer vont prendre du temps. J'ai passé assez de temps à bricoler sur Samba Lélé pour maintenant avoir envie de naviguer. Le bateau un peu trop gros pour le programme bloque aussi un peu. Dommage, c'est un projet sympa, mais pas pour moi, enfin pas en ce moment.

Le choix final - Le Sirius 26 C - Un cabriolet à 3 coques

Construit en strip-planking par des orféres francais dans ce domaine, ce bateau est bien construit et propose une plate forme rigide et solide. L'intérieur moderne et chaleureux à la fois

Caractéristiques

OlibirusLongueur : 8 mètres
Largeur : 6.4 mètres

Poids mesuré : 1T350 en mode régate / 1T5 en mode croisière

Voilure :

GV : 30 m²
Foc : 12 m²
Gennaker : 40m²
Spi : 70 m²

Aménagements :

  • Coin toilette à l'avant
  • Carré avec hauteur sous barrots de 1m80
  • Kitchenette
  • Descente décalée avec rangements intégrés
  • Couchette double arrière sous le cockpit.

 Plus Construction haut de gamme

Plus Ambiance intérieure

Plus Look général

Moins Un budget remis en état important (mais peu de travail) mais ca doit rentrer dans le budget

Moins Transport à prévoir (Sète - Portbail) Je manque de temps pour le faire par la mer.

Avis :

Ni le plus rapide, ni le plus volumineux Olibrius a su nous charmer différement. Le point fort de ce bateau, c'est son look, son ambiance, la qualité de sa construction.

Son allure extérieure légèrement rétro et moderne à la fois reste indémodable. Il donne l'impression de seulement effleurer l'eau. Avec ses bras crossés, ses flotteurs légèrement en V, il a une grâce naturelle sur l'eau. Le fardage a été limité au maximum avec un roof en sifflet discret et minimaliste.

Une fois en bas de la descente on arrive dans un univers étonnant. Le bois apparent du strip planking apporte à ce cocon maritime la chaleur des bateaux de la vieille plaisance tout en restant lumineux. Ajouté à cela, un aménagement moderne qui fait la part belle au farniente au mouillage et au confort en mer et vous obtenez un intérieur fort agréable.

Ce bateau ressemble à ma façon de voir la plaisance, des bateaux simples pour profiter au maximum. Plus il y a d'éléments de confort ou d'accéssoires sur un bateau plus il sera lourd, et plus l'équipage deviendra dépendant des ces objets. Un objet inexistant à bord ne peut tomber en panne. Ca semble stupide comme remarque, mais quand je lis que certains marins consacrent une journée par semaine à l'entretien de leur navire en grande croisière, je me dis qu'ils passent certainement à côte de quelques choses, car ils sont dépendants de leurs bateaux.

Beaucoup de confort = beaucoup de poids, et d'entretien.

Bateau simple = bateau léger, moins de pannes et d'entretien

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !